Page BULLETIN
J'ai quitte la province du Sichuan,ses pandas et ses Bouddhas,ses épices et ses brocarts,le grand timonier toujours pas déboulonné sur la grand place du paradis,le vert et le gris dans la moiteur de l'été,la brume presque opaque qui laisse filtrer la lumière vacillante des bougies des temples dores ,les rubans de pluie dont les gouttelettes minuscules parent les coiffes piquées de perles argentées.

Aujourd'hui le voyage va pouvoir commencer;l'inaccessible et mythique mirage tibétain lève le grand rideau sur son spectacle là-haut sur le plus haut plateau du monde.
J'ai la tête un peu brouillée par l'altitude;cet itinéraire se mérite. Je dois reposer mes yeux avant de les exposer a des horizons nouveaux.
        bonsoir
               mais je perçois déjà le chant des moulins a prières qui accompagne le vent dans la plaine.

   BERNIE AU TIBET   Juillet 2007
BERNIE au TIBET
Après les incertitudes de la météo... pluvieuse au petit matin ..le ciel ..a portée de main... nous a gratifies d'un soleil miraculeux comme une offrande au voyageur sur le chemin des monastères.
ils sont une farandole égrenant leur foi sur un chapelet de lumière.
certains étonnent plus que d'autres car il faut aller les chercher loin dans un désert minéral grandiose ,cache dans les dunes a 3500 m
au milieu de jardins d'Eden,dans un cirque de montagnes imposantes,après des heures de navigation sur des embarcations de fortune au milieu du petit peuple;voila SAMYE trésor des sables.
nous sommes ici au pays de l'or et des brocards,ou les Boudas s'assoient sur les humbles dans une escalade de richesses,tandis que les moines comptent les petits deniers des misérables.
c'est aussi le pays des légendes ,ou l'on nous conte l'histoire de ce roi qui épousa un jour deux belles étrangers,une chinoise et une népalaise... l'histoire de ce roi mort de n'avoir pas ..mais c'est une autre histoire...
J'ai parcouru mille jardins et autant de lieux saints... comme au siècle dernier,une certaine Parisienne a Lhassa. j'ai gravi le légendaire Potala... sur les traces de l'inoubliable Alexandra.

demain je reprends la route, ou plutôt la piste... vers l'est... dans la course du soleil

bon 14 juillet

BERNIE AU TIBET...JUILLET 2007
 

d'ALEXANDRA,de TINTIN,des yacks et du yeti

Je regarde une dernière fois dans le rétro du 4x4 le palais de carton pâte du Potala,majestueuse forteresse blanche et ocre,emblème des merveilles de la cite sainte qui fascine les voyageurs depuis trois siècles. J'imagine avec difficulté l'entrée dans LHASSA d'ALEXANDRA DAVID NÉEL drapée dans les mitaines d'un mendiant;c'était la première femme a franchir les portes de la cite interdite;la grande exploratrice ne reconnaîtrait pas son cher TIBET... le mythe est tombe ;les tibétains

De la difficulté de pérégriner dans ces vastes contrées...
Il faut être résistant pour braver l'altitude et les intempéries,les passages a gué,le froid et le chaud,les quatre saisons dans la même journée,la poussière,le manque de sommeil et les levers au petit jour,
le barrage de la langue,..la cuisine tibétaine...
du yack a toute heure et a toutes les sauces..
essayez les gros raviolis fourres a la viande de yack,le steak de yack,la langue de yack,les rouleaux de yack,le yack sèche ou en sauce... goûtez le yogourt au lait de yack,les bonbons a la viande de yack pimente,et pour digérer,le thé au beurre de yack...

Pour joindre GYANTSE, il faut passer les 4000m,avancer sur les pistes chaotiques et poussiéreuses,dans un décor minéral grandiose et colore,ou les dunes de sable clair poussent comme les peupliers au bord des lacs,dans les vallées vertes,jaunies par le colza en fleurs. Imaginez ce même décor en hiver ou le sable serait tapisse de neige,seulement souille des traces d'un yeti aventureux a la recherche d'un TINTIN égare dans ce monde surréaliste. Demain je pars sur les traces de TINTIN au TIBET,beaucoup plus populaire que BERNIE AU TIBET.
LE YETI ..Même pas peur..

 



Il était une fois un moine aux bottes rouges qui voulait apprendre la photographie,tant il s'ennuyait dans les murs de son monastère a toujours prier ce grand bêta de Bouddha;aussi j'ai répondu a sa prière ,dans la pénombre du sanctuaire a peine éclaire des flammes vacillants alimentées de beurre de yack;il a pose ses gros doigts bien crades sur mon appareil,puis s'est amuse comme un petit fou libéré ,a photographier tout et n'importe quoi;puis je l'ai fait poser a cote de la statue d'un bonnet jaune -ordre des Galup-pa- dont le vénéré Dalaï Lama... Hélas notre projection privée tourna court quand ,soudainement,le plus grand Bouddha de cuivre du monde nous a regardes avec son troisième oeil serti de pierres précieuses et son sourire bienveillant... on lui aurait donne le Bon Dieu sans confession... Mon petit moine aux bottes rouges ,effraye par ce grand loup dore s'enfuit dans la nuit,coupable de s'être détourne un instant de sa prière..
SHIGATZE   juillet 2007  les aventures de BERNIE au TIBET




merci pour tous les messages venus d'ailleurs.